Comme a la maison ensemble

Héberger et accompagner des personnes vulnérables

Nous souhaitons créer un lieu de vie pour personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et/ou de troubles apparentés, avec comme objectifs d’optimiser l’accompagnement, respecter voire réinventer la place des familles, permettre une implication des bénévoles, travailler avec les réseaux et les professionnels du secteur gérontologique. 

Quelques chiffres

Aujourd’hui, la maladie d’Alzheimer est la plus fréquente des maladies neurodégénératives. En 2015, 900 000 personnes sont atteintes par la maladie en France et chaque année 225 000 nouveaux cas sont recensés. En 2020, 3 millions de personnes sont concernées par la maladie d’Alzheimer (malades et proches aidants). Mais si la maladie frappe le plus souvent des personnes âgées (près de 15% des plus de 80 ans), elle peut aussi survenir beaucoup plus tôt. On estime aujourd’hui en France à 33 000 le nombre de patients de moins de 60 ans atteints de la maladie d’Alzheimer.

0
Millions personnes concernées
0
Nouveaux cas
0 %
des + de 80 ans

Projet COLOGI

Des maisons ouvertes sur la vie à Cublize – Notre pari est ambitieux : mêler habitat groupé et maison de vie pour les personnes atteintes d’Alzheimer sur un terrain de 10 000 m² avec jardin partagé et espaces communs privilégiant la connexion entre les générations. Les associations COLOGI et CALME ambitionnent de rassembler au sein de ce nouvel éco-quartier à proximité du lac des sapins : 14 familles et 8 colocataires CALME dans l’optique de vivre des moments de partage libres et solidaires. Les personnes atteintes d’Alzheimer seront entourées par une équipe d’accompagnants à domicile 24h/24 avec une pleine intégration des familles qui pour certaines auront l’opportunité de s’installer dans l’éco-quartier de Cublize juste à côté de la maison CALME.

Membres de l'association

La principale mission de l’association CALME est de  créer un lieu de vie pour personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et/ou troubles apparentés, avec comme objectifs :

  • d’optimiser l’accompagnement grâce à une équipe bienveillante et pluridisciplinaire.
  • de respecter voire réinventer la place des familles
  • de permettre une implication des bénévoles dans un cadre établi
  • de travailler avec les réseaux et les professionnels du secteur gérontologique

L’atteinte de ces objectifs ne peut se faire que par une équipe forte et engagée au quotidien, avec une vision et des valeurs communes. 

Nos actions

Acompagnement

L’association CALME  et CALYPSO SERVICES travaillent sur un service d’accompagnement dans la prise en charge de personne malades d’Alzheimer, au sein de la maison « CALME »

C’est dans une démarche d’amélioration continue de la qualité et de service. Cette démarche est certifiée par l’organisme indépendant AFNOR depuis plus de 10 ans.

Administration et financement

              Depuis la création de l’association, nous avons réfléchi en commissions. Un travail de réseau s’est mis en place, venant enrichir les compétences et ouvrir sur des possibles. Les rencontres d’élus, de professionnels, d’associations et d’aidants ont contribué à l’élaboration de notre projet…

Relations partenariats

Un tel projet social ne peut se vivre isolé. Ils se portent à plusieurs en fonction des compétences, des objectifs communs, d’une mission respective mais complémentaire. Les partenaires ont un intérêt commun. Cet intérêt commun, ici, est l’accompagnement humain et bienveillant des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer…

« on est des gens fréquentables »
Paroles de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer
« J'existe encore »
Paroles de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer
« La vie continue »
Paroles de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer
« on a le droit d'être heureux »
Paroles de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer
Précédent
Suivant

Partenaires

Témoignages

« Ce projet de domicile partagé me tient à cœur car il représente une véritable alternative, plus humaine, à l’ EHPAD qui, la plupart du temps, n’est pas la solution adaptée à la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou assimilée. En préservant autant que faire se peut sa liberté et son autonomie, il doit lui permettre d’être plus épanouie et de vieillir dignement. Ce n’est pas le domicile, mais on s’en rapproche, et ça ne peut être qu’une bouffée d’oxygène pour les aidants familiaux »
Maryse
Aidante

Actualité